Biologiste inachevée, mais toujours écologiste dans l’âme, Julie Lambert est séduite par l’intelligence de la nature, qui demeure pour elle un modèle inégalé.
2017 « Expo 67, je m’en souviens encore ! »
Photos d’archives, bandes audio, aluminium, bois, argile cuisson Raku
Nouvelle bibliothèque publique de Drummondville
2015-2019 « Germaine Guèvremont et le Survenant »
Exposition itinérante
Musée Biophare, Sorel-Tracy
Musée régional de Vaudreuil-Soulanges, Vaudreuil-Dorion
Bibliothèque Gabrielle-Roy, Québec
Musée Louis-Hémon, Péribonka
Musée St-Boniface, Manitoba
2012 « À la rencontre de l’hiver, là où j’ai vu pleurer la neige » (oeuvre vidéographique)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 8 min.
2011 « Gris ciel » (court-métrage)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 6 min. 17 sec.
Sélection officielle au Festival de films de Portneuf sur l’environnement, 8e éd.
2011 « 3RV + 1R = 4RV » (court-métrage)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 6 min. 50 sec.
Sélection officielle au Festival de films de Portneuf sur l’environnement, 8e éd.
2011 « Viens planter un arbre… laisse ta marque » (court-métrage)
Réalisation et production, durée : 8 min. 28 sec.
2010 « Autoportrait 1920 X 1080 pixels: Le vrai ou le faux » (court-métrage)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 3 min. 53 sec.
Sélection officielle aux 29es Rendez-vous du cinéma québécois
2010 « Surimpression, hommage à Gilles Carle » (court-métrage)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 1 min. 57 sec.
Projection aux 28es Rendez-vous du cinéma québécois: soirée Salut Gilles !
2007-2008 « La terre a une mémoire » (court-métrage / documentaire d’art)
Scénarisation, réalisation et production, durée : 14 min. 58 sec.
Sélection officielle au Festival de films de Portneuf sur l’environnement, 5e éd.
Sélection officielle au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue
@